La LOIRE à Vélo 2020 en 7 jours : d’Ancenis à Orléans

Notre point de départ était Ancenis pour une semaine de vélo. Après une nuitée en écolodge au camping, nous avons la voiture en garage mort pour la semaine.

Nous avons programmé les étapes en fonction des hébergements : plus à facile à trouver à proximité des agglomérations. Nous avons effectué autour de 70 kms par jour.

Notre référence était les guides de la Loire à vélo : les circuits sont bien balisés. Nous avons eu beaucoup de chemins du genre voie verte (avec par endroit des zones assez caillouteuses ou sableuses) et petites routes du bord de Loire. Variantes possibles selon les étapes : par les coteaux, avec parfois du dénivelé. Nous avons choisi ce sens de parcours (d’ouest vers l’est) pour raisons de logistique de trains.

Nous étions en autonomie : vélos (gravel, VTC : vélo de route à éviter) avec sacoches sur trois vélos et un avec une remorque (carriole) mono roue. Les déjeuners : achats sur le parcours entre les marchés et les commerces, le soir selon les possibilités qui s’offraient à nous autour des logements.

Nous avons varié les logements : campings, petits hôtels, centre de vacance, location chez les particuliers.

Nous avons fait une journée sans vélo à Blois, avec visite du château de Chambord.

Souvenirs : nous avons croisé une population locale habituée aux passages de vélo, prompte à nous renseigner ou conseiller, moins vrai près des châteaux.

Sur le parcours Il y a beaucoup de familles avec enfants, des ambiances très chaleureuses : esprit vacances. Nous avons croisé un groupe de cyclotouristes plabennecois, un autre cyclo originaire de Bourg-blanc.

Anecdotes :

Traversée de l’Authion sur un bac à chaine : à nous d’effectuer les manœuvres.

Traversée assez stressante de la ville de Tours à 18H en semaine : mais récompense le soir : logement troglodyte, et soirée guinguette en bord de Loire.

Semaine ensoleillée, assez chaude en fin de séjour, traversée de jolis villages, beaux paysages, pas d’incidents techniques ni de mauvaise surprise.

Visites : châteaux sur le parcours, musée du champignon, ardoisières…

Le retour en train TER Loire à vélo de Orléans à Ancenis : départ à 7 heures du matin (seulement deux départs le dimanche), contrairement à ce que nous avions lu, il n’y avait aucune difficultés de place pour les vélos.

En conclusion :

Niveau de vélo : pas difficile : un peu d’entrainement suffit.

Nous projetons de poursuivre le périple cette année : vers la source de la Loire ou une autre destination identique.

Merci à Christine et Michel , Josiane et Christian pour ce partage d’expériences. Une invitation à la découverte...

 

Photos et texte Christine et Michel , Josiane et Christian


Post-It

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
7
8
9
10
11
12
14
15
16
17
18
19
21
22
23
24
25
26
28
29
30